Tuesday, March 18, 2014

Rwanda: Mlle Portia Karegeya donne indirectement une leçon de morale et d'humilité à Paul Kagame

Quand le bilinguisme refait surface!
 
Par Sankuru Maurice
Democracy Human Rights
18 Mars 2014

Oui, cette jeune fille donne une leçon de morale et d'humilité à Kagamé. Au lieu que Paul Kagamé pousse à ses bambins à apprendre le français, il a voulu préserver ses enfants chéris de cette langue barbare en la supprimant (tout simplement) de tout usage au Rwanda. Franchement, n'est ce pas là un génocide (linguistique celui là)? Paul Kagame a raté son rendez-vous avec l'histoire.
Au lieu de commettre ce génocide linguistique, il pouvait faire coexister les deux langues sans grand dommage. Les gens auraient bien pu se mettre à l'apprentissage de ces deux langues. Il a voulu contenté ses maîtres à penser ou les caresser dans le sens du poil, comme on dit.  Tant pis pour nos enfants et les générations futures qui vont subir le contrecoup de cette folie d'un seul homme. Pourtant le bilinguisme aurait été une grande richesse.
Un homme avait vu l'avantage de ce bilinguisme, Patrick Karegeya (Eh Oui, c'est encore lui qui revient). En demandant à ses enfants de se mettre à cette langue "barbare", avec ses accents, ses masculin et féminin, il connaissait l'avantage qu'il y avait à gagner. Il savait aussi que l'avenir était assuré pour sa progéniture. Le Burundi est francophone, le grand RDC est francophone, aussi. La majorité de Rwandais est francophone.
Voilà une position qui devait permettre au Rwanda (pays sans ressources naturelles) de devenir incontournable dans le développement et la proposition des différents services. Je l'ai déjà dit, je l'ai dit encore; Patrick Karegeya était un homme clairvoyant. Et la clairvoyance l'a poussé à la naïveté dans l'excès de confiance qui lui a couté la vie (on y reviendra un  autre jour).
Revenons à cette jeune fille, Portia Karegeya, cette tigresse, cette lionne, cette battante. L'avez-vous vu le jour des funérailles de son défunt père? Quel calme! Oui dans les étoiles où il se trouve, Patrick Karegeya doit être fier car il a laissé derrière lui une relève assurée.
J'ai suivi avec attention ses interventions en Français et en Anglais mais quelle prouesse! Elle est calme et conciliante. Elle a les qualités que Paul Kagamé n'aura jamais (de son vivant).
Voir une jeune fille, en si peu de temps, se mettre a l'aise dans la langue de Molière que Paul Kagame a bannie dans son pays alors qu'avec les moyens colossaux qu'il gaspille pour déstabiliser les voisins, il aurait pu faciliter l'apprentissage de ces deux langues.
Résultat: Aujourd'hui, le Rwanda n'est ni anglophone, ni francophone. Ceux qui ont suivi la cérémonie de Miss Rwanda ne vont pas contredire mes propos. Alors oui, la question mérite d'être bien posée. Paul Kagame azahungira he? Non pas par crainte de vengeance de la part du clan Karegeya mais par honte et l'amertume de ne pouvoir rien léguer à la postérité.
De la même série:


0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home