Saturday, December 14, 2013

Rwanda: La condamnation de Madame Victoire Ingabire à 15 ans de prison est un verdict contre l’ensemble de l’opposition démocratique

La condamnation de Madame Victoire Ingabire, Présidente des FDU-INKINGI, à 15 ans de prison ferme, loin d’être un cas isolé, est un signal fort que le gouvernement du FPR envoie à l’ensemble de l’opposition démocratique. En effet, les charges aujourd’hui retenues contre elle, sont à quelques détails près, les mêmes que celles retenues contre les autres chefs de l’opposition condamnés par la justice rwandaise, à savoir : Deo Mushayidi, Président du PDP-IMANZI et Bernard Ntaganda, Président du PS-IMBERAKURI. Mme Ingabire expie les « péchés » de toute l’opposition démocratique.

Pourtant, au cours des audiences, elle a prouvé, au-delà de tout doute raisonnable, que les charges retenues contre elles n’étaient étayées par aucune preuve ni un quelconque fait vérifiable. Ce qui révèle un procès purement politique.

Lors de sa condamnation à 8 ans par la Haute Cour, Mme Ingabire était accusée de conspiration contre le régime en place et de minimisation du génocide. La Cour Suprême y a ajouté le crime de propagation de rumeurs. La conspiration contre le régime était fondée sur l’entretien d’une prétendue rébellion armée : la CDF dont l’existence a été démolie, au cours des audiences à la Cour Suprême, par les mêmes témoins, désabusés, que le Procureur avait pourtant auparavant produits devant la Haute Cour. Un nouveau témoin a même révélé, avec force détails, comment le plan avait été échafaudé au camp de rééducation de Mutobo, Ruhengeri.La plateforme FDU-INKINGI, IHURIRO-RNC, AMAHORO-PC exprime son soutien inconditionnel à Madame Victoire Ingabire. Elle réitère qu’elle ne se laissera pas intimidée par l’instrumentalisation de la justice par le régime du FPR pour contrer l’opposition. Le régime de Kigali croit qu’en emprisonnant Madame Ingabire, éteindra cette dernière politiquement, l’éloignera de son combat politique et dissuadera le reste de l’opposition démocratique. Il se trompe. La lutte de Madame Ingabire pour une société libre et démocratique et pour le vivre ensemble entre rwandais est en effet plus forte qu’elle. Elle ne pourra pas s’en départir.

La plateforme FDU-INKINGI, IHURIRO-RNC, AMAHORO-PC en appelle au peuple rwandais, afin qu’il prenne en mains son destin et revendique ses droits civiques. Personne d’autre ne le fera à sa place. La plateforme restera à ses côtés, prête à canaliser ses revendications. Elle s’adresse également aux amis du Rwanda, pour qu’ils usent de leur influence auprès du régime du FPR, afin de l’amener à la raison et d’ouvrir l’espace politique, tel que demandé par le parlement européen dans sa résolution 2013/2641(RSP).

Fait le 13 Decembre 2013.

Pour la Plateforme,

Dr. Nkiko Nsengimana
Coordinateur
FDU-INKINGI
Lausanne, Swisse

Etienne Masozera
Président
AMAHORO-PC
Ottawa, Canada

Dr. Theogene Rudasingwa
Coordinateur
IHURIRO-RNC
Washington DC, Etats-Unis

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home