Thursday, May 10, 2012

Belgique: Participez nombreux à la Marche pour VICTOIRE et ses codétenus du samedi 12/05/12


« … Nous voulons que chaque Rwandais marche droit sans se cacher, sans avoir honte, nous voulons briser toutes les chaînes qui vous empêchent de vous sentir citoyens rwandais à part entière … » a dit VIU.
Le Centre de Lutte contre l’Impunité et l’Injustice au Rwanda (CLIIR) vous demande de venir TRES NOMBREUX à la manifestation de soutien à Madame Victoire INGABIRE Umuhoza, organisée par les FDU-INKINGI ce samedi 12 Mai 2012 à partir de 13h30. Le Rassemblement prévu au Métro Rond Point de Montgmery sera suivi de la Marche vers l’Ambassade du Rwanda. Elle a quitté son mari et ses enfants pour CONSTRUIRE un ETAT de DROIT pour NOUS son peuple.
Le CLIIR vous rappelle l’essentiel de son important discours qu’elle a prononcé samedi le 16/01/2010 en arrivant à l’Aéroport de Kigali pour que vous puissiez mesurer le niveau de SACRIFICE qu’elle a consenti pour son peuple dont nous sommes issus. Ce jour-là Maître Bernard NTAGANDA et de nombreux démocrates du Parti Social IMBERAKURI l’ont accueilli chaleureusement. Ce jour-là elle s’est rendue au Mémorial du génocide rwandais à GISOZI où elle s’est inclinée à la mémoire des seules victimes Batutsi de ce génocide. Elle y a constaté  une discrimination envers les victimes Batwa et Bahutu qui ne sont commémorées nulle part au Rwanda. Elle a réclamé la fin de l’impunité pour les massacreurs des civils Bahutu du Rwanda.
Le CLIIR demande la libération de tous ces prisonniers politiques qui sont des héros et des martyrs de la démocratie. Il s’agit de : Madame Victoire INGABIRE Umuhoza (Présidente des FDU-Inkingi), Monsieur Déo MUSHAYIDI (Président du PDP-Imanzi), Maître Bernard NTAGANDA (Président du PS-Imberakuri), Monsieur Théoneste NIYITEGEKA (ancien candidat aux Elections présidentielles de 2003 condamné le 05/02/2008 à 15 ans de prison comme l’ancien Président Pasteur BIZIMUNGU, condamné à 15 ans pour avoir créer le Parti Démocratique pour le Renouveau (PDR-Ubuyanja en 2001). Monsieur Charles NTAKIRUTINKA (Secrétaire Général du PDR-Ubuyanja) a été libéré récemment après 10 ans d’emprisonnement arbitraire. Venez exiger la libération de tous les démocrates et tous les journalistes indépendants emprisonnés à cause de leurs opinions politiques et/ou publications.

(Extraits du discours de Victoire Ingabire le 16/01/2010 à l’Aéroport de Kanombe (Nb : ce discours en Kinyarwanda a été traduit en français):

« (…) Quel est l’objectif de notre lutte?

Nous voulons que chaque Rwandais cesse d’avoir peur, nous voulons éradiquer la pauvreté, la faim, le népotisme, la corruption, le clientélisme et nous voulons combattre la dictature, l’injustice, une justice inéquitable pratiquée par les Tribunaux GACACA, la prison et les Travaux d’Intérêt Général sans procès équitables, l’exil qui empêche les enfants de connaître leurs parents et qui détruit les familles, les inégalités sociales, la discrimination, l’expropriation des biens ou des terres. Nous voulons que chaque Rwandais marche droit sans se cacher, sans avoir honte, nous voulons briser toutes les chaînes qui vous empêchent de vous sentir citoyens rwandais à part entière.

Je suis une fille qui rentre chez les siens, je rentre pour lutter pacifiquement, je rentre pour qu’ensemble nous conjuguions nos efforts pour nous libérer de tout ce qui nous empêche d’être libres. Je ne suis pas accompagnée par une armée parce que je viens vers vous, vers mes parents, mes frères et sœurs. Personne ne peut empêcher un enfant de rentrer chez ses parents.

Vous qui êtes restés au pays, nous vous félicitons, car, c’est vous qui savez la douleur que vous avez endurée. Nous connaissons  votre peine, vous ne dites rien mais votre visage traduit votre angoisse. Mais, vous seuls savez mesurer avec précision l’ampleur de votre chagrin.

La libération doit se faire dans le calme. Ce n’est pas en criant qu’on se libère, cela permet à l’oppresseur de doubler d’ardeur. Nous voulons une libération pacifique, sans nouvelle effusion de sang. Nous ne voulons pas une autre guerre et nous condamnerons quiconque voudra nous replonger dans la guerre. Quand on se libère en versant le sang des innocents, on continue à traîner ce mauvais héritage. C’est pour cela que nous ne vous engagerons pas dans des meetings qui risquent de déboucher sur des affrontements. (…)

Pour le Centre, MATATA Joseph, Coordinateur.

Centre de Lutte contre l'Impunité
et l'Injustice au Rwanda (CLIIR)
Rue de la Colonne, n°54/4
1080 BRUXELLES
Tél/Fax : +32.81.601.113
GSM : +32.487.616.651 (Base)
& +32.476.701.569 (Proximus)
###

Manifestation à Bruxelles samedi le 12/05/2012 de 13h30 à 16h30 pour réclamer la libération de Victoire Ingabire

http://www.fdu-rwanda.com/fr/rwanda-manifestation-a-bruxelles-samedi-le-12052012-de-13h30-a-16h30-pour-reclamer-la-liberation-de-victoire-ingabire

Manifestation à Bruxelles samedi le 12/05/2012 de 13h30 à 16h30 pour réclamer la libération de Victoire Ingabire Umuhoza, présidente des FDU-Inkingi.

QUANDSamedi, le 12 Mai 2012
? : 13h30 : Rassemblement au Rond Point Montgomery
(Métro Montgomery)
14h-16h00: Marche vers l’Ambassade du Rwanda            Avenue des Fleurs, 1 à 1150 Bruxelles
POURQUOI ?


POURQUOI ?
  • Dénoncer le caractère politique du procès de Mme VICTOIRE INGABIRE UMUHOZA et exiger sa libération immédiate et sans conditions.
  • Appel à tout le peuple rwandais à se mobiliser pour exiger la fin de l’impunité au Rwanda.
  • Condamner avec la plus forte énergie les actes de violation des droits de l’homme et intimidation contre les membres de l’opposition politique à Kigali par la police rwandaise.
  • Lancer un appel pressant à la Communauté Internationale et Organisations Internationales à s’investir activement dans la libération de Mme VICTOIRE INGABIRE UMUHOZA et de tous les autres prisonniers politiques au Rwanda
  • Appel aux Bailleurs de Fonds du Rwanda d’exiger l’ouverture de l’espace politique au Rwanda
AGENDA :
13h30 : Rassemblement au Rond Point Montgomery (Métro Montgomery)
16h00 : Marche vers l’Ambassade du Rwanda, Avenue des Fleurs, 1 à 1150 Bruxelles.
16h15 : Mot de clôture adressé aux manifestants.
16h30 : Dislocation de la manifestation.
Organisateur responsable : FDU-INKINGI -  Contact : J. Bukeye GSM +32478973762

###

Discours ya Mme Victoire Ingabire Umuhoza ageze i Kigali (aéroport de kanombe) 16/01/10
Ndatashye.
Banyarwanda, Banyarwandakazi, Nshuti z'u Rwanda, Nyuma y'imyaka 16 mu buhungiro, uyu munsi nageze iwacu.
Hagati aho habaye amahano y'urukozasoni mu gihugu. Habaye Jenoside n'itsembatsemba byahitanye miliyoni z'Abanyarwanda. Buri muryango w'umunyarwanda warapfushije. Ariko habuze politiki ihamye y'ubumwe n'ubwiyunge bityo abantu bakomeza guhahamuka.
Nzanywe n'amahoro, kandi niyo azaranga imikorere yanjye muri politiki yo guca ingoyi mu gihugu cyanjye.
Mu buhungiro, twashinze umuryango, FDU-INKINGI, tuhakorera politiki, none igihe cyageze cyo kwimukira mu rwatubyaye, tukegera Abanyarwanda bahasigaye, tukivugurura kugira ngo imbaraga zacu twese hamwe zitubere umusemburo wo guca ingoyi no kwimakaza demukarasi ishingiye ku kwishyira ukizana.
Mbazaniye intashyo y'abavandimwe banyu bakiri ishyanga.Bifatanije na mwe muri aya mahindura dutangiye yo gusubiza Umunyarwanda agaciro mu mahoro, nta maraso yongeye kumeneka.Nje kwandikisha ishyaka ryanyu kugira ngo tuzapigane n'abandi mu matora azaba uyu mwaka. Iyi nzira ni ndende, ni révolution kandi itora si ryo herezo.
Ingoyi nje kurwanya ni iyi:
Cyane cyane ubwoba, ubukene, inzara, igitugu, ubuhake, ruswa yahindutse inkuyo, gacaca ibogamye, akarengane,gereza ya tije no gucirwa ishyanga umwana ntamenye umubyeyi n'umuryango ugasenyuka, ubusumbane,ivangura , kwirukanwa mu byabo, gusembera, kubundabunda, kugenda bubitse imitwe, ndetse n'ingoyi y'akandoyi.
Ndi umukobwa utashye iwacu, ntabaye mu mahoro, nje gufatanya namwe kwigobotora iyi ngoyi. Simperekejwe n'ingabo kuko nje mbasanga, nsanga ababyeyi, basaza banjye, barumuna na bakuru banjye.Umwana utaha iwabo ntiyimirwa.
 Abasigaye mu gihugu turabashima, nimwe muzi ubukana bw'ingoyi.Tuzi akababaro kanyu, muracecetse ariko murareba. Agahinda k'inkoko kamenywa n'inkike itoramo.
Guca ingoyi si induru.Uko usakuza niko yongera ubukana. Mu bwitonzi, mu mahoro, twitegereze ipfundo ry'iyi ngoyi kugira ngo tuyice burundu nta yandi maraso amenetse. Nta ntambara dushaka kandi uzayigarura wese tuzamwamaganira hamwe. Uwibohoje mu maraso aramwokama. Niyo mpamvu tutazabashora muri za mitingi zo gahangana.Mushire ubwoba, mw'ibanga rya gakondo mwigishe abanyu bigishe abandi n'abandi. Tuzaharanire ko nta jwi rizapfa ubusa ndetse n'ibarura ry'amajwi ribe ku mugaragaro aho mwatoreye.Uzabirwanya muzaba mumureba.
Politiki yacu ni ugukora mu bwitonzi, tukazatsinda urugamba nta ntambara ibaye. Uzayishoza akazayiryozwa.
 Tugamije kuvugurura burundu ubutegetsi bw'igihugu, imicungire y'ibya rubanda, inzego z'umutekano n'ingabo, imibereho n'ubuzima bw'abaturage, uburezi, ubutabera. Tugamije politiki irengera Umunyarwanda wese, bityo ntihazagire uwongera kwicwa cyangwa gutotezwa azira ubwoko bwe, akarere cyangwa ibitekerezo bye.
Abambaza bati ese nta byiza iyi ngoma yagejeje ku Banyarwanda? Si akazi kanjye kuyivuga ibigwi. Icyo mbasubiza ni uko uyobora igihugu aba yiyemeje kugikorera neza no guteza imbere abagituye. Agawa ibibi agikorera. Ibigwi bye afite abavugizi bazi kubirata mu itangazamakuru rya Leta n'irindi rimubogamiyeho.
Imitamenwa n'amagorofa ni birebire koko ariko ntibimbuza kubonainzara iyogoza uturere, ntibihisha bwaki, amavunja, ihahamuka, imibereho ibabaje, ubuhake, ibikingi, kwigura ngo uramuke, ruswa, ivangura n'ubusumbane. Ntibimbuza kubona ingoyi zose zikandamije Umunyarwanda.
Nimukanguke mushire ubwoba, twigobotore ingoyi mu mahoro.
Twese hamwe tuzatsinda.

###

Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA ARRIVE A KANOMBE
Je rentre.
Rwandaises, Rwandais, amis du Rwanda,
Après 16 ans d’exil, aujourd’hui je suis de retour dans ma patrie.
Notre pays a connu l’innommable. Le génocide a emporté presque un million de Rwandais, des massacres à grande échelle ont aussi emporté plusieurs milliers d’autres Rwandais. Il n’y a aucune famille rwandaise qui n’a pas été endeuillée. Mais la population attend toujours dans l’angoisse et la peur une réelle politique nationale d’unité et de réconciliation.
Je viens pour la paix et c’est cette paix qui guidera mon action politique pour éradiquer l’injustice et pour briser toutes les chaînes qui nous emprisonnent.
Nous avons créé en exil une formation politique, les FDU-Inkingi et nous avons fait la politique en exil. Maintenant, il est temps de la poursuivre dans notre pays, avec des Rwandais qui sont restés au pays pour entamer ensemble avec toutes nos forces  une lutte politique qui nous mènera à la victoire contre toutes formes d’injustice  et à l’instauration d’une véritable démocratie basée sur la liberté de tout un chacun.
Je vous transmets le bonjour de vos proches, amis et connaissances, de vos compatriotes restés en exil. Ils partagent le même combat que nous tous, dans cette lutte pour le changement que nous entamons en vue de redonner son honneur à chaque Rwandais de façon pacifique, sans nouvelle effusion de sang. Je viens pour faire enregistrer votre parti afin de pouvoir disputer avec les autres formations politiques oeuvrant au Rwanda l’élection présidentielle qui se tiendra au mois d’août de cette année et toutes les autres élections qui se tiendront dans les années à venir. C’est un long chemin que nous commençons, une vraie révolution qui ne se terminera pas avec l’élection présidentielle.
Quel est l’objectif de notre lutte?
Nous voulons que chaque Rwandais cesse d’avoir peur, nous voulons éradiquer la pauvreté, la faim, le népotisme, la corruption, le clientélisme et nous voulons combattre la dictature, l’injustice, une justice inéquitable pratiquée par les Tribunaux Gacaca, la prison et les Travaux d’Intérêt Général sans procès équitables, l’exil qui empêche les enfants de connaître leurs parents et qui détruit les familles, les inégalités sociales, la discrimination, l’expropriation des biens ou des terres. Nous voulons que chaque Rwandais marche droit sans se cacher, sans avoir honte, nous voulons briser toutes les chaînes qui vous empêchent de vous sentir citoyens rwandais à part entière.
Je suis une fille qui rentre chez les siens, je rentre pour lutter pacifiquement, je rentre pour qu’ensemble nous conjuguions nos efforts pour nous libérer de tout ce qui nous empêche d’être libres. Je ne suis pas accompagnée par une armée parce que je viens vers vous, vers mes parents, mes frères et sœurs. Personne ne peut empêcher un enfant de rentrer chez ses parents.
Vous qui êtes restés au pays, nous vous félicitons, car, c’est vous qui savez la douleur que vous avez endurée. Nous connaissons  votre peine, vous ne dites rien mais votre visage traduit votre angoisse. Mais, vous seuls savez mesurer avec précision l’ampleur de votre chagrin.
La libération doit se faire dans le calme. Ce n’est pas en criant qu’on se libère, cela permet à l’oppresseur de doubler d’ardeur. Nous voulons une libération pacifique, sans nouvelle effusion de sang. Nous ne voulons pas une autre guerre et nous condamnerons quiconque voudra nous replonger dans la guerre. Quand on se libère en versant le sang des innocents, on continue à traîner ce mauvais héritage. C’est pour cela que nous ne vous engagerons pas dans des meetings qui risquent de déboucher sur des affrontements. Nous nous battrons pour que chaque voix compte et que le dépouillement ait lieu publiquement là-même où vous aurez voté. Si quelqu’un s’y oppose, vous serez pris à témoin.
N’ayez plus peur. Après notre victoire, toute personne qui aura été expropriée injustement récupérera ses biens.
Notre politique se fera dans le calme et la sérénité afin que nous gagnions sans provoquer une autre guerre, celui qui voudra la provoquer en sera seul tenu responsable.
Notre objectif est de mettre un terme définitif à la dictature, à la mauvaise gestion du patrimoine national. Nous voulons une réforme profonde de l’armée et des forces de l’ordre, une réforme sociale et économique, une réforme de l’éducation et de la justice. Nous voulons une politique qui protège chaque Rwandais pour que plus personne ne perde sa vie à cause de ses origines, de sa région, de sa religion ou de ses opinions politiques.
Certains se demandent peut-être s’il n’y a rien de positif dans tout ce qu’a fait le régime en place depuis ces 16 ans? Je ne suis pas le porte-parole de ce régime et ce n’est pas à moi de vanter ses mérites. Ce que je peux répliquer à cela, c’est que quand quelqu’un s’engage à diriger le pays, il s’engage à œuvrer pour le bien des citoyens et pour le développement du pays. L’opposition est là pour alerter sur ce qu’il faut corriger, le gouvernement a ses porte-parole qui savent bien le défendre   dans les médias de l’Etat et auprès de ceux qui le soutiennent.
De belles maisons, des villas, des buildings sont remarquables mais cela ne m’empêche pas de voir la famine criante dans les campagnes, le kwashiorkor, les chiques, la peur chronique, les conditions de vie déplorables, le clientélisme, les latifundia, les gens qui paient pour survivre, la corruption, la discrimination et les inégalités de toutes sortes.
Réveillez-vous, renoncez à la peur et libérons-nous pacifiquement.
Ensemble nous vaincrons.
Kigali, le 16 janvier 2010
Victoire Ingabire Umuhoza,   Présidente des FDU-Inkingi.

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home