Monday, March 3, 2014

RWANDA: DECLARATION PORTANT CREATION DE L’UNION DEMOCRATIQUE RWANDAIS, U.D.R

Dr Murayi
Nous, signataires de la présente déclaration, nous sommes réunis à Bruxelles le 14 Février 2014 pour créer un parti politique que nous avons appelé UDR « UNION DEMOCRATIQUE RWANDAISE ».  
 
L’UDR a pour objectif de faire émerger une nouvelle génération d’hommes politiques rwandais, capables d’œuvrer pour la démocratie et de  promouvoir un dialogue inter-rwandais en vue d’ancrer les valeurs fondamentales comme l’égalité, la justice, la liberté et la fraternité. La recherche du compromis social comme méthode pouvant conduire à une paix durable sera au cœur de toutes ses actions.
 
Quand nous observons la société rwandaise, nous constatons d’une part que la démocratie comme valeur fondamentale pour l’épanouissement de tout peuple,  est actuellement un luxe qui paraît inaccessible pour le peuple rwandais.
 
La politique socio-économique  exercée actuellement au Rwanda est inégalitaire et refuse aux rwandais cette valeur, ce besoin vital, ce droit qu’est la démocratie et  cela  laisse craindre des nouveaux conflits violents.
 
Le pouvoir au Rwanda reste entre les mains du parti FPR et d’un tout petit groupe  de privilégiés qui contrôlent tout : instances politiques, l’économie, les services publiques, la justice,  les médias, etc...  Et ne laisse aucune chance  à la grande majorité du peuple Rwandais d’accéder aux droits fondamentaux.
 
Le peuple Rwandais vit dans la peur : le parti au pouvoir FPR-Inkotanyi  surveille tout le monde, étouffe le droit d’expression des citoyens par des lois répressives, les opposants politiques sont opprimés, persécutés, emprisonnés, torturés, ou éliminés physiquement. Quand bien même ils arrivent à fuir ce régime pour se réfugier à l’étranger, ce dernier parvient à les poursuivre pour les rapatrier de force, les torturer  voir les assassiner.
 
L’impunité pour certains et pour la grande majorité des rwandais: l’injustice et le non-respect des droits sont devenu la caractéristique de la gouvernance actuelle de notre pays qui, pourtant, de part son passé douloureux, aurait du créer des instances appropriées pour éviter les démons du passée et éradiquer une fois pour toutes le cycle de violences dont sont victimes d’innombrables rwandais depuis plus d’un demi-siècle ! 
 
Le gouvernement en place préfère les mensonges, la manipulation et la division entre les rwandais, en humiliant une catégorie de population transformée en sous hommes, condamnés à demander éternellement pardon pour des crimes qu’ils n’ont pas commis, alors que les crimes  d’Etat perdurent et que ceux qui les commettent sont libres, protégés par ce régime et reçoivent même des éloges publiques des hautes autorités du pays.
 
D’autre part, après avoir constaté que beaucoup de partis politiques rwandais restent prisonniers de leur passé ou de celui de leurs dirigeants, que souvent il ne sont motivés que par les  intérêts personnels de leurs dirigeants plutôt que la cherche de l’intérêt général et supérieur du peuple Rwandais :
 
Nous avons décidé de fonder « L’UNION DEMOCRATIQUE RWANDAISE » en vue de faire émerger une nouvelle génération d’hommes politiques rwandais tournés vers l’avenir, capable d’œuvrer pour une vrai réconciliation en vue d’aboutir à une paix durable et à la démocratie au Rwanda, d’apaiser les souffrances de notre peuple en détresse et de promouvoir l’unité nationale.
 
Saleh Karuranga
Certains points de notre plan d’action méritent une attention particulière:
 
Le problème des réfugiés rwandais qui sont encore  très nombreux à l’extérieur du pays, doit être réglé rapidement pour que les réfugiés puissent rentrer  dignement et pacifiquement.
 
Nous nous engageons  à œuvrer pour la paix, à privilégier  avant tout le dialogue entre rwandais et le compromis social, enfin de trouver ensemble des solutions  pouvant mettre fin à la violence cyclique qui fait des rwandais de perpétuels réfugiés et permettre ainsi leur retour dans leur patrie le Rwanda.
 
Le changement que nous proposons au peuple Rwandais est basé sur la primauté de la vie humaine, de la vérité sur notre histoire commune, de la paix durable, de la liberté, l’égalité et l’unité du peuple Rwandais. Nous sommes déterminés à œuvrer pour une démocratie sans équivoque au Rwanda, à ouvrir une ère nouvelle d’harmonie  avec une véritable réconciliation d’un peuple qui ne désire que de vivre ensemble dans le respect mutuel, dans la dignité et la prospérité.
 
Le nouveau Rwanda que l’UDR propose, sera engagé sur une voie des réformes approfondies de la Justice et  de tous les organes institutionnels dans notre pays,  notamment l’Armé et la Police  enfin qu’ils reflètent toutes  les composantes de la société  rwandaise. Tous les citoyens rwandais devront bénéficier de mêmes droits, de mêmes traitements et avoir les mêmes devoirs.
 
Claudette
Nous, signataires de la présente, nous engageons à promouvoir le respect des droits fondamentaux de l’homme. Nous reconnaissons la nécessité de  libérer tous les prisonniers politiques,  de restituer les biens  des citoyens rwandais qui ont été confisqués de manière illégale et frauduleuse et de prendre en compte la responsabilité  de tous les acteurs qui ont semer la haine et la division  qui ont conduit à la souffrance des Rwandais avant, pendant et après tous les horreurs qui ont marquée la société rwandaise, sans distinction , et sans aucune forme de discrimination.
 
Nous nous engageons à :
 
1.Œuvrer pour une paix durable au Rwanda et dans toute la région des grands lacs, à promouvoir la politique de compromis social, de bon voisinage, de coopération et d’intégration régionale avec les pays voisins, pour une paix durable dans cette belle région des Grands Lacs et  pour que la population  puisse y vivre en harmonie dans le respect de l’intégrité et la souveraineté de chaque pays.
 
2.Eradiquer  toute sorte de corruption et esprit partisan, enfin d’engager le pays sur une voie de réussite équitable et d’égalité de chances dans l’attribution des marchés, de l’emploi, de l’investissement et dans la possibilité de faire affaires sans entrave ni privilège, ni pression en vue d’avoir un Rwanda prospère.
 
3.Mettre en place des réformes économiques nécessaires en vue d’être compétitif et attractif aux investisseurs étrangers, assouplir les taxes pour favoriser la croissance et la promotion de nos produits et services sur les marchés régionaux et internationaux.
 
4.Renforcer la séparation des pouvoirs en vue d’instaurer un contrôle les actions du gouvernement, des élections libres et démocratiques afin de donner le choix à la population Rwandaise d’élire leurs représentants à tous les niveaux du pouvoir.
 
5.Mettre en place une réforme de l’armée Rwandaise et la Police pour qu’elles puissent être représentative de la vraie société Rwandaise et protéger tous les rwandais.
 
6.Enfin nous allons nous engager sur une réforme de l’éducation nationale, pour que tous les enfants puissent  bénéficier des mêmes droits à l’éducation, avoir le choix d’accéder aux différentes écoles supérieures aujourd’hui réservées à une petite catégorie de population.
 
Nous, membres fondateurs de l’UNION DEMOCRATIQUE RWANDAISE, avons adopté à l’unanimité la présente déclaration et avons mis en place un comité exécutif provisoire composé comme suit :
 
Président : Dr Paulin MURAYI   domicilié en Belgique   
Vice-Président : Mr Aloys  MANZI domicilié en Angleterre
Secrétaire Exécutif : Mr Saleh KARURANGA domicilié en Belgique
Trésorière  Générale: Madame Claudette MUKAMUTESI domicilié en France
 
 
Fait à Bruxelles, le 14 février 2014    
 
Dr. Paulin  MURAYI           Belgique   
 
Aloys  MANZI                   Angleterre
 
Saleh  KARURANGA          Belgique
 
Claudette  MUKAMUTESI   France
 
Eric NDAGIJIMANA           Belgique
 
Jean RUKARA                  Belgique    
 
Source: Secrétaire Exécutif UDR

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home