Wednesday, April 18, 2012

RWANDA: INGABIRE A EU RAISON DE PLAIDER SA CAUSE. ELLE DEVRAIT CONTINUER

Par A. Kamaliza

Les sbires des partis politiques (un abus de langage) concurrents des FDU-Inkingi  d’Ingabire se déchaînent depuis qu’elle a exprimé ne plus faire confiance en la justice censée la juger depuis plusieurs mois. Ils vocifèrent qu’elle n’aurait pas dû accepter d’aller devant cette juridiction. Ils arrivent même à convaincre les crétins des alpes de son parti. Or, elle a eu raison. Totalement raison.

C’est la seule personnalité de portée nationale et internationale qui a accepté de se présenter sans contorsion (sans trahison) devant une cours rwandaise pour plaider sa cause. Contrairement aux fuyards qui engorgent les partis croupions dites d'opposition (souvent des faux fuyards ou criminels eux-mêmes), qui la raillent, cette jeune femme est rentrée de son plein gré pour faire que le Rwanda soit un pays démocratique. Elle n’est pas rentrée pour sa cause. Elle n'est pas rentrée parce que sa participation au génocide, aux massacres ou ses malversations avaient été effacés. Elle n’est pas rentrée pour enterrer son passé en plomb. C'est la Vièrge Rwandaise en Politique (VRP). L'unique politicien rwandais sans tache originelle.

Dès qu’elle a posé les pieds sur le sol rwandais, elle a dit, dans les lieux symboliques, qu’elle rentrait en enfant qui revient chez elle pour que tous les Rwandais se retrouvent, enfin unis, dans le génocide comme dans la vie de tous les jours.

Les idéologues de la division ethnique, qu’ils soient tutsis ou hutus ont vu en sa prise de position une menace pour leur gagne pain. Le commerce de la tragédie. Les uns pour le génocide tutsi, les autres pour …??? le génocide kagamien.

Si aujourd’hui elle exprime sa révolte devant une justice incompétente et soumise au pouvoir dictatorial, ce n’est pas parce qu’elle a eu tort. Elle a raison. D’ailleurs rien ne dit qu’elle ne pourra pas continuer le combat dans l'expression. Dans un combat politique on ne gagne pas à coup sûr. On gagne à la fin. N’en déplaise à ses concurrents plutôt chargés par le passé que patriotes.

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home