Monday, February 7, 2011

France: Rencontre des FDU-Inkingi de Paris

Par Callixte Kanani
Le 7 Février 2011


Le CPL « Ile de France » des FDU-Inkingi a organisé, ce samedi 29 janvier 2011, une conférence-débat qui a réuni une cinquantaine de membres et de sympathisants autour de MM. Ndahayo Eugène, président du Comité de soutien (CS) aux FDU-Inkingi, Nkiko Nsengimana, 1er vice président du CS et Ndagijimana Benoît, secrétaire général (CS), sous la modération de l’ambassadeur Jean-Marie Ndagijimana.
Pour commencer, M. Nsengimana Nkiko a fait l’éloge d’une année de présence au Rwanda des FDU-Inkingi, sous la houlette de Mme la présidente Victoire Ingabire Umuhoza. En dépit de toutes les tracasseries, il faut reconnaître que le bilan dépasse toutes les attentes. Nkiko a ensuite abordé la question des pourparlers entre FDU-Inkingi et RNC. Après avoir rappelé qu’il avait été dûment mandaté et par la direction provisoire du FDU-Inkingi au Rwanda et par le CS, il s’est réjoui des résultats atteints. Il a informé le public que ces négociations n’étaient pas les premières et surtout qu’elles doivent se poursuivre d’une part, pour être approfondies, d’autre part, pour réunir autour de la plate-forme d’autres partis politique de l’opposition rwandaise qui s’y reconnaissent.

Pour sa part, Ndahayo Eugène a expliqué l’historique et le fonctionnement du CS. Il a estimé qu’au-delà des difficultés somme toutes normales, l’action du Comité de soutien est plutôt positive.

Quant à Benoît Ndagijimana, il a parlé notamment des problèmes relatifs aux finances du parti.

D’emblée, le public a manifesté sa très mauvaise humeur concernant les tensions perceptibles au sein du CS, tensions qui dissuadent plus d’un à adhérer au parti. Le président du CS était-il compétent pour exclure du parti et du CS quelques uns des membres d’une délégation dument mandaté pour des raisons qu’il reconnaît lui-même d’ordre purement « disciplinaires » ? Et si oui, n’y avait-il pas de moyens autrement plus adéquats que le recours au Net ? Dans tous les cas, l’auditoire a enjoint aux uns et aux autres de mettre fin à la guerre des communiqués et de privilégier une saine gestion des conflits à l’interne. Merci au Comité provisoire des FDU qui a sifflé la fin de la récréation et a informé les membres du FDU et l’opinion publique que les choses étaient rentrées dans l’ordre. Messieurs du CS pas de récidive !

Parmi les autres questions abordées, les participants ont souhaité que la base (CPL) soit plus valorisée et qu’elle soit plus associée aux prises de décisions à tout le moins organisationnelles. L’auditoire a en outre émis des propositions en vue d’une meilleure gestion du parti.

En guise de conclusion, les participants ont envoyé des messages de soutien et d’encouragement à Mme la présidente Victoire Ingabire Umuhoza ainsi qu’aux membres des FDU sur le terrain au Rwanda. Ils ont souhaité que ceux des membres qui occupent des postes de responsabilité fassent preuve d’humilité, de foi et de conviction dans leurs engagements.

Ensemble nous vaincrons.

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home